Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de dikrislam
  • Le blog de dikrislam
  • : Ce site regroupe un ensembe de rappels et expliquations concernant l' ISLAM et démontre que l' ISLAM est une religion de PAIX
  • Contact

Recherche

19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 17:24
Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 20:23

L'injustice est une déviation du chemin de la justice et une violation de la vérité.

L'injustice se divise en trois principales catégories :

1 – L’injuste envers Allah Le Tout-Puissant : parmi ses formes les plus odieuses on trouve :

l'incrédulité, le polythéisme et l'hypocrisie. Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

• « Et lorsque Luqman dit à son fils tout en l'exhortant : “Ô mon fils, ne donne pas d'associé à Allah, car l'association à [Allah] est vraiment une injustice énorme”.» (Coran 31/13).

• « Et quel pire injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah ? Ceux-là seront présentés à leur Seigneur, et les témoins (les anges) diront : “Voilà ceux qui ont menti contre leur Seigneur”. Que la malédiction d'Allah (frappe) les injustes.» (Coran 11/18).

2 – L’injuste envers les autres : Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

• « La sanction d'une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n'aime point les injustes ! » (Coran 42/40).


3 – L’injuste envers soi-même : Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

•« Ensuite, Nous fîmes héritiers du Livre ceux qui de Nos serviteurs que Nous avons choisis. Il en est parmi eux qui font du tort à eux-mêmes, d'autres qui se tiennent sur une voie moyenne, et d'autres avec la permission d'Allah devancent [tous les autres] par les bonnes actions ; telle est la grâce infinie.» (Coran 35/32).

• « Il dit : “Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même ; pardonne-moi”. Et Il lui pardonna. C'est Lui vraiment le Pardonneur, le Miséricordieux ! » (Coran 28/16).

Les deux premières catégories sont considérées comme faisant aussi part de la troisième car elles ne font que nuire à leur auteur, celui qui est injuste envers Allah ou envers les autres ne fait que nuire à sa propre personne.

Adh-Dhahabi a soutenu que l'injustice constitue un péché majeur,

il a dit que l’injustice envers les autres pouvait revêtir de nombreuses formes telles que l’intrusion dans une propriété privée, le vol de bien, la maltraitance physique ou verbale, l’oppression d’un plus faible… Il a mentionné de nombreux versets du Noble Coran et des hadiths prophétiques qui menacent les injustes. Puis il a indiqué que certains des pieux prédécesseurs ont dit :

« Ne faites pas de tort aux faibles afin de ne pas être parmi les injustes. » Il a aussi mentionné certaines des formes de l’injustice qu'il considérait comme étant des péchés majeurs tels que:

- S’adjuger les biens des orphelins,
- La négligence dans le remboursement des dettes, malgré la capacité de pouvoir rembourser en temps voulu.

- Le refus de donner à une femme ses droits tels la dot, le droit d’être entretenue (vêtement, logement, nourriture…).

- Refuser de donner à un ouvrier son salaire.

- La répartition inégale des biens, exemple : une personne distribue à ses enfants ses biens de manière inégale ; et l'évaluation inexacte (faite intentionnellement), exemple : une personne chargée d’évaluer la quantité des dattiers afin de pouvoir calculer la Zakat, sont considérées comme des péchés majeurs, selon Ibn Hajar.

Les textes blâmant l'injustice

Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

•« Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commirent des injustices et Nous avons fixé un rendez-vous pour leur destruction. »(Coran 18/59).

• «Nous ne leur avons fait aucun tort, mais c'étaient eux les injustes. »(Coran 43/76).

• « Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Allah n'aime pas les injustes. » (Coran 3/57).

• « Et on déposera le livre (de chacun). Alors tu verras les criminels, effrayés à cause de ce qu'il y a dedans, dire : “Malheur à nous, qu'a donc ce livre à n'omettre de mentionner ni pêché véniel ni pêché capital ? ” Et ils trouveront devant eux tout ce qu'ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne. » (Coran 18/49).

• « Quiconque fait une bonne œuvre, c'est pour son bien. Et quiconque fait le mal, il le fait à ses dépens. Ton Seigneur, cependant, n'est point injuste envers les serviteurs. » (Coran 41/46).

• « Et tu les verras exposés devant l'Enfer, confondus dans l'avilissement, et regardant d'un œil furtif, tandis que ceux qui ont cru diront : “Les perdants sont certes, ceux qui au Jour de la Résurrection font leur propre perte et celle de leurs familles”. Les injustes subiront certes un châtiment permanent. » (Coran 42/45).


Dans de nombreux hadiths du Prophète, Salla Allahou Alayhi wa Sallam, l'injustice est condamnée :

- Il a été rapporté d'Abou Moussa Al-Ach’ari que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a déclaré :

« Allah accorde un délai au despote, mais lorsqu’Il se saisit de lui, Il ne le lâche plus. » Puis il récita ce verset :« Telle est la rigueur de ton Seigneur quand Il se saisit des cités injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. » (Coran 11/102). » [Al-Boukhari et Mouslim].

- Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a déclaré : «Prenez garde à l'injustice, car l'injustice se traduira en ténèbres le Jour de la Résurrection. » [Muslim].

- Aïcha (radi ALlaH 3ane3a) dit à Abou Salama ibn Abderrahmane, qui se disputait avec certaines personnes pour une parcelle de terrain : « Ô Abu Salama, prend garde de ne pas saisir des terres injustement car le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit :

« Celui qui saisit illégalement un empan de terre, verra autour de son cou [dans l'au-delà] cet empan de terre mais pris cette fois-ci de la profondeur des sept terres.» [Al-Boukhari et Mouslim].

- Il a été rapporté d’après Houdheïfa que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : « Ne suivez pas les gens aveuglément en prétextant : « Si les gens font le bien, nous le faisons aussi et si les gens commettent des injustices, nous en commettons également. » Corrigez-vous, lorsque les gens font le bien, faites le et lorsqu’ils commettent des injustices, n’en commettez pas. » [At-Tirmidhi].

- Il a été rapporté d’après Abdallah ibn Messaoud, que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a déclaré : « Chaque fois qu'une personne est tuée, une part de ce péché revient au premier fils de Adam qui fut le premier à commettre un meurtre sur terre. » [Al-Boukhari et Mouslim].

- Il a été rapporté d'après Abou Houreyra que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a déclaré : «

Ne soyez pas jaloux les uns des autres, ne commettez de Najach [surenchérir dans le but de nuire à celui qui a fait l’enchère sans intention d'acheter la marchandise], ne vous haïssez pas les uns les autres, ne tournez pas le dos à un autre et ne vous engagez pas dans les transactions commerciales alors que d'autres ont conclu [l'opération]. Soyez plutôt, ô serviteurs d'Allah, des frères ! Le musulman est le frère du musulman, il n’est injuste pas envers lui, il ne le laisse pas tomber et il ne le méprise pas. La piété est ici [et il montra sa poitrine trois fois]. C’est un mal suffisant pour un musulman que de mépriser son frère musulman. Le musulman est sacré pour les autres musulmans : son sang [sa vie], ses biens et son honneur. » [Mouslim].

Les pieux prédécesseurs ont aussi condamnés l'injustice :

- Mouawiya a dit : « L’idée de commettre du tort à une personne qui n'a d’autre qu’Allah l'Exalté à Qui demander de l’aide contre moi me terrifie. »

- Abou Al-Aynaa a dit : « J'ai eu quelques ennemis injustes et je me suis plaint à leur sujet auprès d’Ahmad ibn Abi Daoud. Je lui ai dit : «Ils sont venus unis contre moi comme les doigts de la main ! » Il m’a répondu : «…la Main d'Allah est au-dessus de leurs mains… » (Coran 48:10).

Je lui ai dit : « Ils ont usé de ruses pour me nuire ! » Il m’a répondu : «…Cependant, la manœuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs… » (Coran 35/43).

Je lui ai dit : « Ils appartiennent à un grand groupe. » Ce à quoi il me dit : « Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurants.»(Coran 2/249). »

- Ibn Messaoud a dit : « Lorsque la punition qui pesait sur le peuple de Younous fut levée, tous retournèrent les droits à leur ayant droits, à tel point que celui qui avait dans la fondation de sa maison une pierre ne lui appartenant pas l’ôta pour la rendre à son propriétaire. »

- Abu Yazid ibn Thawr a dit : « Utiliser une pierre illégalement acquise dans un bâtiment est considéré comme le début de sa destruction. »

- Un sage a dit : « Lorsque vous commettez une injustice, souvenez-vous de la justice d'Allah, Le Tout-Puissant, qui vous sera appliquée. Lorsque vous voulez utilisez votre force pour faire du tort aux autres, n'oubliez pas qu’Allah l'Exalté a la force de vous punir. »

- Yazid ibn Hatem a dit : « Je ne crains rien de plus que faire du tort à une personne sachant qu’elle n’a d’autre qu’Allah pour la défendre surtout quand elle dit : « Allah le Glorifié est suffisant pour juger entre vous et moi. » »

- Un jour, Ali ibn Al-Foudheïl pleurait, alors on lui demanda la raison. Il répondit : « Je pleure par pitié de ceux qui m'ont fait du tort, parce qu'ils n'ont pas d’excuse à présenter devant Allah Le Tout-Puissant. »

- Alors que Souleymane Ibn Abdelmalik était sur la chaire, un homme lui dit : « Souviens-toi du jour de l'annonce ! » Souleymane descendit de la chaire et demanda à l'homme : « Et qu’est-ce que le jour de l'annonce? ». L'homme répondit :

« Allah Le Tout-Puissant a dit (sens des versets) : « … Un héraut annoncera alors au milieu d'eux : Que la malédiction d'Allah soit sur les injustes,» (Coran 7/44) »

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 13:24
Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:34

LES MERITES DE ABI TALHA

Anas (radi Allah 3ane3ou) rapporta : Le jour de la bataile d' Ouhoud, les gens prirent la fuite laissant derrière eux le Prophète (salla Allah 3alayhi wasalam), Abâ Talhâ, lui était devant lui, le protégeant en se servant de son bouclier. Abou Talha était un homme fort et un lanceur d' arche expérimenté, il gardait toujours son arc en bon état et bien tendu. Ce jour là, il cassa deux ou 3 arcs. Chaque fois qu' un homme passait devant le Prophète (Salla ALLAH 3alayhi wasalam) avec une gaine de flèches, il lui dit :

"Vide le devant Abî Talha"

Quand le prophète (salla Allah 3alayhi wasalam) leva sa tête pour observer l' ennemi, Abou Talha lui dit :

"Ô Messager d' Allah ! que mes parents soient sacrifiés pour toi ! S' il te plaît ne lève pas la tête, car tu deviendras visible à l' ennemi et l' un d' eux pourrait tirer une flèche vers toi ; laisse mon cou et mes épaules prendre le coup à ta place".

Ce jour là, je vis 'Aicha (radi ALlah 3ane3a), la fille d' Abi Bakr et OUm Salama (radi Allah 3ane3oum) levant leurs robes au point que je pus voir les bijoux de leurs jambes.

Elles portaient des peaux d' eau sur leurs bras et s' activaient à donner à boire aux gens assoiffés. Elles partirent pour remplir les peaux avant de retourner pour donner encore à boire aux gens. L' épée d' Abî Talha tmba de sa main deux ou trois fois.

EXTRAIT DU RESUME DU SAHIH BOUKHARI
Hadith num 1570 Chapitre 30

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:31

Sà c' est le comportement du musulman et non ce que certains médias veulent faire croire avec l' Islamophobie et indifférence

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:26

RESPECTES TA MERE ET NE LA DELAISSES PAS ET NE LUI PARLES PAS MAL IL EN EST DE MEME POUR TON PERE

***************************************************************

Abou Hourayra rapporte qu’un homme se présenta devant l’Envoyé de Dieu (sur lui la Grâce et la Paix) et lui demanda: O Envoyé de Dieu! Quelle est la personne qui a le plus de droit à ma bienveillante compagnie? Le Prophète (Salla Allah 3alayhi wasalam) répondit: Ta mère. Et ensuite? demanda l’homme. Ta mère répondit à nouveau le Prophète. Et ensuite? Ta mère, répondit le Prophète une troisième fois. Et ensuite? Ensuite ton père conclut le Prophète. (Rapporté par Muslim).

**********************************************************************

Ta mère ( Poème ) !

Ta mère, si tu savais, détient sur toi un droit éternel !
Tout ce que tu as fait pour elle est peu de chose en parallèle.

Combien de nuits s'est-elle plainte sous l'effet de la grossesse !
Sa souffrance fit jaillir lamentations et cris de détresse.

Tu ne peux t’imaginer l'accouchement dans la douleur,
Accablée d'atroces tiraillements qui arrachent le cœur !

Elle t'a si souvent purifiée de ses propres mains,
Cette mère dont le giron t'offrit un repos serein.

Elle sacrifiait tout pour toi lorsque tu te lamentais,
Et en son sein une boisson pure dont tu te nourrissais.

Combien s'est-elle affamée par compassion et tendresse
T'offrant son pain quotidien pendant ta prime jeunesse.

Tu l'as perdu lorsque par ignorance tu as mal agi,
Tu as trouvé le temps long, mais si courte est la vie !

Misère à celui qui possède toute sa raison et suit son bon vouloir,
Dont le cœur est aveugle et ses yeux ne le privent pas de voir !

Prends garde et convoite ses nombreuses prières,
Car ses invocations te sont plus que nécessaires...

" le bon comportement avec la mère " page 23-24.
Cheikh Hamad Ibn Abdalmouhsin At-Touwijry - الشيخ حمد بن عبدالمحسن التويجري

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:24

SOURATE 91 
AŠ-ŠAMS (LE SOLEIL)(1) 
15 versets


1. Par le soleil et par sa clarté!

2. Et par la lune quand elle le suit!

3. Et par le jour quand il l’éclaire!

4. Et par la nuit quand elle l’enveloppe!(2)

5. Et par le ciel et Celui qui l’a construit!

6. Et par la terre et Celui qui l’a étendue!

7. Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée;

8. et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété!

9. A réussi, certes, celui qui la purifie.

10. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt.

11. Les Ṯamūd, par leur transgression, ont crié au mensonge,

12. lorsque le plus misérable(3) d’entre eux se leva (pour tuer la chamelle)

13. Le Messager d’Allah leur avait dit: «La chamelle d’Allah! Laissez-la boire.

14. Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent. Leur Seigneur les détruisit donc, pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous.

15. Et Allah n’a aucune crainte des conséquences.


(1) Titre tiré du v. 1. 
(2) Quand il l’éclaire. Quand elle l’enveloppe: éclaire… et enveloppe la terre.
(3) Le plus misérable: parce que le plus mécréant et pour avoir tué la chamelle.

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:23

52. Ne savent-ils pas qu'Allah attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à qui Il veut? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient.

53. Dis : "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux".

54. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.

55. Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez;

56. avant qu'une âme ne dise : "Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j'ai été certes, parmi les railleurs";

57. ou qu'elle ne dise : "Si Allah m'avait guidée, j'aurais été certes, parmi les pieux";

58. ou bien qu'elle ne dise en voyant le châtiment : "Ah! S'il y avait pour moi un retour! Je serais alors parmi les bienfaisants".

59. "Oh que si! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t'es enflé d'orgueil et tu étais parmi les mécréants".

60. Et au Jour de la Résurrection, tu verras les visages de ceux qui mentaient sur Allah, assombris. N'est-ce pas dans l'Enfer qu'il y aura une demeure pour les orgueilleux?

61. Et Allah sauvera ceux qui ont été pieux en leur faisant gagner [leur place au Paradis]. Nul mal ne les touchera et ils ne seront point affligés.

62. Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant.

63. Il détient les clefs des cieux et de la terre; et ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah, ce sont ceux-là les perdants.

64. Dis : "Me commanderez-vous d'adorer autre qu'Allah, ô ignorants?"

65. En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé : "Si tu donnes des associés à Allah, ton oeuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants.

66. Tout au contraire, adore Allah seul et sois du nombre des reconnaissants".

67. Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans sa [main] droite . Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent.

Sourate Az Zumar

Sourate 39
AZ-ZUMAR (LES GROUPES)

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 21:00

(صلى الله عليه و سلم) répondit: « Encouragez le bien et interdisez le blâmable jusqu'à ce que vous voyiez que l'avarice est loi, que les désirs sont assouvis, que ce bas monde est préféré à l'au-delà et que chacun est infatué de son opinion. A ce moment-là, occupez-vous de vous-mêmes et fuyez le public. Des jours pénibles viendront après vous; vivre à cette époque nécessitera, pour les musulmans, une patience équivalente à celle qu'il faut pour tenir du charbon ardent dans la main. Quiconque, à ce moment-là, sera capable d'avoir cette patience recevra la récompense de cinquante personnes. » On lui demanda : « Ô - Messager d'Allah, la récompense de cinquante d'entre eux? ». Il répondit: « La récompense de cinquante d'entre

vous. ».

[Recueilli par At-Tirmidhi et Abou Daoud avec une chaîne de narration

faible, mais avec des preuves à l'appui. Selon AI Albani, le hadith est Sahih. Voir As-Sahiha

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 20:58

L’étrangeté

Ibn Qayyim Al-Jawziyya (rahimahou Allah)

D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (salla ALlah 3alayhi wasalam) a dit : « L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme quelque chose d'étrange, Alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers... Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu…»

Hadith authentique et rapporté par Mouslim dans son Sahih (45). Mentionné par Sheikh Al Albani dans As-Sahiha (1273), Sahih Al-Jami‘ (1576) et dans Sahih Sounan Ibn Majah (3221-3223) et par d’autres rapporteurs.

*********************************

On lui demanda: « Qui sont ces étrangers, o Messager d'Allah ? ». Il répondit: « Ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ». Rapporté par Abou Amr Ad-Dani, à partir du hadith d’ibn Mas’ oud.

Selon Al Albani, le hadith est authentique. Dans une autre narration, il ((salla ALlah 3alayhi wasalam) a dit : « Ceux qui corrigent ma Sounna après qu'elle ait été corrompue par les gens qui sont venus après moi. »

Dans une autre version :

Et dans une autre narration, il a dit, en réponse à la même question: « Ils sont un petit groupe de gens qui vivent parmi une population majoritairement corrompue. Ceux qui s'opposent à eux sont plus nombreux que ceux qui les suivent. ».
Rapporté par ibn Assakir. Authentique selon Al- Albani.

*******************************************************

Le Prophète ((salla ALlah 3alayhi wasalam) a dit : « La Religion a commencée étrangère, et redeviendra étrangère. Alors donnez la bonne annonce aux étrangers. Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu. »

Ils remettent droite leur propre Religion et remettent droit tout ce qui nécessite de l'être. Ce sont les savants et les du’at (prêcheurs). Pas comme les partisans de groupes [les Hizbi] qui voient bien des choses mauvaises à l'intérieur de leurs propres groupes mais ne rectifient jamais ces maux. (Ainsi ils répandent en même temps les erreurs et les choses correctes). Ceci est la méthodologie des frères faisant partie des frères musulmans [Ikhwan al Mouslimin]. Ceci est la méthodologie du fait de "coudre ensemble" les choses (de les assembler). Ces groupes ont une méthodologie de la thawra (insurrection, révolte). Ceux qui répandent le sang et portent les armes et allument les problèmes (au nom de l'Islam). Ceci est la méthodologie des Khawarij.

Notre méthodologie (Minhadj) se place au milieu de ces deux -là, elle est le Minhadj des prophètes. Allah l'Exalté a dit dans Son Noble Livre:

{ إِنْ أُرِيدُ إِلاَّ الإِصْلاَحَ مَا اسْتَطَعْتُ وَمَا تَوْفِيقِي إِلاَّ بِاللّهِ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ }
« Je ne veux que la réforme [Al Islah], autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant. » [Sourate Hoûd - verset 88]

D’après Al-Moughîra (qu'Allah soit satisfait de lui),
j’ai entendu le Prophète ((salla ALlah 3alayhi wasalam) dire : "Il y a des gens de ma Communauté qui ne cesseront de triompher des hommes (par la vérité), jusqu'à ce que vienne à eux le commandement d'Allah et alors ils seront également vainqueurs". Hadith dans le Sahih de Mouslim [3545]

Le prophète ((salla ALlah 3alayhi wasalam) : « Il ne cessera d'y avoir un groupe parmi ma Oumma qui restera clair sur la vérité, ne se souciant pas de ceux qui lui nuisent parmi ceux qui l'opposent, jusqu'à ce que l'Ordre d'Allah viennent et qu'ils soient toujours ainsi. » [Rapporté par Al Boukhari (3641) et Mouslim (1037)].

La signification de « l'étrangeté » :

Il arrive souvent, dans plusieurs situations, que les gens qui suivent la religion d'Allah aient l'impression de ne pas être à leur place, de ne pas être en harmonie avec leur environnement ou, en d'autres termes, de paraître étranges aux yeux de ceux qui les entourent.

Ce sentiment peut survenir dans une réunion de non musulmans, mais malheureusement, il arrive parfois que ce sentiment survienne aussi lorsqu'un musulman se retrouve avec ses coreligionnaires. Il voit ses frères et soeurs faire des choses qui sont contraires aux fondements de l'islam ou prendre part à des innovations qui frisent parfois l'incroyance (apostasie), pourtant il sent qu'il n'a pas assez d'autorité ou de courage pour les empêcher de commettre ces actes.

Certains frères et certaines sœurs finissent parfois par céder sous la pression de leurs pairs, surtout s'ils ou elles n'ont pas assez de piété (taqwa) ou de connaissances religieuses, et se joignent à eux, tout en sachant très bien que ce n'est pas ce qu'Allah attend d'eux. Comme personne ne semble partager leurs idées et qu'e personne ne les encourage à faire le bien, ils se sentent impuissants et finissent par succomber aux différentes pressions.

Ces frères et soeurs (qu'Allah soit miséricordieux avec eux) devraient trouver consolation dans les passages du Coran et dans plusieurs déclarations du Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui décrivent exactement ce sentiment d'étrangeté qu'ils ressentent.

Pourquoi ont-ils été nommés « étrangers » ?
Allah (‘aza oua jal) dit, dans le Qur’an:

فَلَوْلاَ كَانَ مِنَ الْقُرُونِ مِن قَبْلِكُمْ أُوْلُواْ بَقِيَّةٍ يَنْهَوْنَ عَنِ الْفَسَادِ فِي الأَرْضِ إِلاَّ قَلِيلاً مِّمَّنْ أَنجَيْنَا مِنْهُمْ وَاتَّبَعَ الَّذِينَ ظَلَمُواْ مَا أُتْرِفُواْ فِيهِ وَكَانُواْ مُجْرِمِينَ

« Si seulement il avait existé, dans les générations d'avant vous, des gens vertueux qui interdisent la corruption sur terre! Il n'yen avait qu'un petit nombre, que Nous sauvâmes. »
(Sourate Hoûd (11), verset 116).

Ce verset parle d'un petit nombre de gens, les « étrangers », qui interdisent le mal sur terre. Ce sont les mêmes personnes auxquelles le Prophète (صلى الله عليه وسلم) faisait référence lorsqu'il a dit:

« L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme quelque chose d'étrange, alors annoncez la bonne nouvelle » [en arabe, touba] qui est le nom d'un arbre du Paradis.

Donc le Prophète (صلى الله عليه وسلم) donne la bonne nouvelle du Paradis à ces étrangers [aux étrangers].

زاد جماعة من أئمة الحديث في رواية أخرى: قيل يا رسول الله من الغرباء؟ قال الذين يصلحون إذا فسد الناس
وفي لفظ آخر: الذين يصلحون ما أفسد الناس من سنتي وفي لفظ آخر: هم النزاع من القبائل
وفي لفظ آخر: هم أناس صالحون قليل في أناس سوء كثير

On lui demanda: « Qui sont ces étrangers, ô Messager d'Allah? ». Il répondit: « Ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ». (Rapporté par Abou Amr al-Dani, à partir du hadith d’ibn Mas’ oud. Selon Al Albani, le hadith est authentique.

Dans une autre narration, il a dit: « Ceux qui corrigent ma Sounna après qu'elle ait été corrompue par les gens qui sont venus après moi. »)
Et dans une autre narration, il a dit, en réponse à la même question: « Ils sont un petit groupe de gens qui vivent parmi une population majoritairement corrompue. Ceux qui s'opposent à eux sont plus nombreux que ceux qui les suivent. ». (Rapporté par ibn Assakir. Authentique selon Al- Albani.)

Ces gens louables sont appelés « étrangers » parce qu'ils constituent une petite minorité parmi les gens. Donc, les musulmans sont des étrangers parmi les hommes et les véritables croyants sont des étrangers parmi les musulmans; et les érudits musulmans sont des étrangers parmi les véritables croyants. Et ceux qui suivent la Sounna, qui ne font pas partie de ceux qui innovent en matière de religion, sont également des étrangers.

En réalité, leur étrangeté n'est due qu'au fait de leur minorité, car leurs actions et leurs croyances ne sont pas étranges. C'est ce qu'Allah (‘aza oua jal) dit dans la sourate Al-An’am :

وَإِن تُطِعْ أَكْثَرَ مَن فِي الأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَن سَبِيلِ اللّهِ إِن يَتَّبِعُونَ إِلاَّ الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلاَّ يَخْرُصُونَ

« Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier d'Allah »
(Sourate Al-An'am 6, verset 116).

Allah (‘aza oua jal) dit aussi dans ces différents passages dans le Qur’an:

وَمَا أَكْثَرُ النَّاسِ وَلَوْ حَرَصْتَ بِمُؤْمِنِينَ
« Et la plupart des gens ne sont pas croyants, malgré le fait que tu (Prophète Mohammed) le désires ardemment. »
(Sourate Youssouf (12) - verset 103).

وَأَنِ احْكُم بَيْنَهُم بِمَآ أَنزَلَ اللّهُ وَلاَ تَتَّبِعْ أَهْوَاءهُمْ وَاحْذَرْهُمْ أَن يَفْتِنُوكَ عَن بَعْضِ مَا أَنزَلَ اللّهُ إِلَيْكَ فَإِن تَوَلَّوْاْ فَاعْلَمْ أَنَّمَا يُرِيدُ اللّهُ أَن يُصِيبَهُم بِبَعْضِ ذُنُوبِهِمْ وَإِنَّ كَثِيرًا مِّنَ النَّاسِ لَفَاسِقُونَ
«…Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu'Allah t'a révélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement révélé) sache qu'Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.»
(Sourate AI-Maïdah (5), verset 49)

وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لاَ يَشْكُرُونَ

« Et j'ai suivi la religion de mes ancêtres, Abraham, Isaac et Jacob. Il ne nous convient pas d'associer à Allah quoi que ce soit. Ceci est une grâce d'Allah sur nous et sur tout le monde; mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. »
(Sourate Youssouf (12), verset 38).

Allah (‘aza oua jal), le Créateur parfaitement connaisseur, sait donc que la majorité des hommes rejetteront la vérité. Seul un petit groupe de gens, qui Lui sont fidèles et qui croient vraiment en Lui, se distinguera: ce sont les étrangers parmi les gens. Cependant, les étrangers au niveau de la croyance et les étrangers au niveau du caractère et des actions constituent en réalité la majorité des hommes, car ils sont étrangers à l'islam et aux lois qu'Allah a révélées. Ainsi, nous constatons qu'il y différents types d'étrangeté; certains sont louables d’autres sont blâmables et d'autres ne sont ni l’un ni l’autre.

Nous discuterons séparément, ci-dessous, de ces différentes catégories.

Les différents types « d'étrangeté » :

Cher lecteur (qu'Allah soit miséricordieux avec toi), saches qu'il y a trois types d'étrangeté:

Le premier type d'étrangeté est l'étrangeté du peuple d'Allah et de Son Messager (صلى الله عليه و سلم), que nous avons mentionné précédemment. Cette étrangeté est louable, car elle a été louée par Allah et par Son Messager (صلى الله عليه و سلم).

Ainsi, ce genre d'étrangeté doit être recherché et ceux qui font partie de cette catégorie doivent être appuyés. Cette étrangeté peut se produire à différents moments, à différents endroits et parmi différentes catégories de personnes. Ces étrangers constituent le vrai peuple d'Allah, car ils n'adorent personne ni rien à part Lui, ils ne trouvent de soutien dans aucune autre voie que celle du Prophète (صلى الله عليه و سلم), et n'invitent à aucun autre message qu'à celui transmis par le Prophète (صلى الله عليه و سلم).

Et voilà les gens qui ont abandonné les hommes lorsqu'ils (les étrangers) avaient le plus besoin d'eux. Au Jour du Jugement, lorsque chaque groupe de personnes ira vers ceux qu'il adorait sur terre, ces gens resteront à leur place et il leur sera dit: « N'allez-vous pas rejoindre un groupe comme les autres l'ont fait? ». Ils répondront: « Nous avons abandonné les hommes lorsque nous étions sur terre et nous avions plus besoin d'eux à ce moment-là qu'aujourd'hui; nous attendrons donc notre Seigneur que nous avions l'habitude d'adorer. ». [Recueilli par Boukhari et Mouslim]

Ainsi, il est évident que cette étrangeté ne cause aucun mécontentement à celui ou celle qui la subit. C'est plutôt une étrangeté réconfortante, une consolation pour le croyant, parce qu'il sait que ses alliés sont Allah, Son Messager et les croyants [cela fait référence au verset 55 de la sourate Al-Maidah (5)], même si tous les hommes l'ont abandonné.

إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُواْ الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلاَةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ

{Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salât, s'acquittent de la Zakat, et s'inclinent (devant Allah).}

Ces étrangers sont décrits dans un hadith rapporté par Anas ibn Malik (radya Allah ‘an hou), dans lequel le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit:

« Il est possible qu'Allah réponde à la prière d'une personne débraillée, couverte de poussière, indigente (traduction de « ne possédant que deux keffiehs ») que personne ne remarque. »
(Recueilli par At-Tirmidhi et al- Hakim. Selon AI Albani, ce hadith est authentique.)

AI Hasan Al-Bassri (un fidèle de la deuxième génération (tabi'), très connu pour sa piété, son ascétisme et son savoir) a dit: « Un croyant est un étranger dans ce monde; il ne craint jamais l'humiliation et ne concurrence jamais pour la gloire d'ici- bas. Ses préoccupations sont différentes de celles de la majorité des gens. Les gens ont une bonne opinion de lui, alors qu'il est tourmenté « ou fatigué » intérieurement. »

Parmi les caractéristiques de ces étrangers que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a décrits, est le fait qu'ils se raccrochent à sa Sounna (صلى الله عليه و سلم) même si les autres l’abandonnent. Les étrangers rejettent toutes les innovations (Bida’) inventées par le peuple, même si ces innovations sont de pratique courante parmi eux.

Ils sont également fidèles au Tawhid (traduction : l’Unicité d’Allah), même si les gens le corrompent avec le Shirk (polythéisme - paganisme). Ils ne s'identifient à aucun parti sauf à celui Allah et à Son Prophète (صلى الله عليه و سلم); c'est-à-dire qu'ils ne s'identifient pas à un Sheikh, à une tarîqa (confrérie religieuse ou mystique), à une Madhab (école de pensée) particulière ou à un groupe quelconque de personnes.

Ils ne sont dévoués qu'à Allah (soubhanah wa ta'ala) [et ils n'adorent sincèrement que Lui et Lui seul], et à Son Prophète (صلى الله عليه و سلم), en suivant scrupuleusement le chemin qu'il a suivi. Ceux-là sont les gens qui saisissent avec leur main du charbon ardent [cela fait référence au hadith qui suivra, plus loin dans ce texte], même si la majorité des hommes - ou plutôt tous les hommes - le leur reprochent. Voilà, donc, la signification des déclarations du Prophète (صلى الله عليه و سلم) lorsqu'il fait allusion au fait qu'ils sont fidèles à la Sounna même si les gens la corrompent.

Allah (soubhanah wa ta'ala) a envoyé Son Prophète (صلى الله عليه و سلم) au moment où les hommes suivaient différentes religions, certains adoraient les rivières et les arbres, d'autres adoraient des idoles, et il y avait des chrétiens, des juifs et des zoroastriens. Lorsque l'islam apparut au tout début parmi ces gens, ils le trouvèrent étrange. Si quelqu'un parmi eux embrassait l'islam et répondait à l'invitation d'Allah (soubhanah wa ta'ala) et de Son Prophète (صلى الله عليه و سلم), il était ostracisé par sa famille et sa tribu et il était condamné à vivre en étranger parmi son peuple.

Par la suite, cependant, l'islam connut une grande expansion et les musulmans devinrent de plus en plus puissants, et ce à tel point que ceux qui n'avaient pas accepté les enseignements du Prophète Muhammad (صلى الله عليه و سلم) devinrent à leur tour des étrangers.

Mais hélas, [après plusieurs générations] Satan trompa les gens encore une fois. Ils reprirent les vielles habitudes qu’avaient abandonnées leurs ancêtres pour l'islam, jusqu'à ce que finalement, l'islam redevienne étrange à nouveau, comme il avait commencé, ainsi que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) l'avait prédit.

En réalité, le véritable islam est celui que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et ses compagnons pratiquaient [cela fait référence à la réponse que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a donnée quand on lui a demandé quelles étaient les caractéristiques du groupe qui sera épargné] est devenu encore plus étrange aux yeux des gens qu'il ne l'était lorsqu'il est apparu au départ et ce, même si ses vestiges sont répandus et bien connus.

« C'est ce qu'écrivait Ibn Qayyim Al-Jawziyya (rahimahou Allah) au 8e siècle de l'ère musulmane (hijrah), imaginez notre situation six siècles après lui. Qu'Allah nous protège. »

Comment pourrait-il en être autrement alors que ces étrangers ne sont qu'un groupe parmi soixante- douze autres comme le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit, dans un hadith authentique :

قال صلى الله عليه و سلم : {ستفترق أمتي على ثلاث وسبعين فرقة كلها في النار إلا واحدة }

قيل: من يا رسول الله؟

قال: "الجماعة".
وفي رواية أخرى: {ما أنا عليه وأصحابي{. حديث صحيح

« Ma communauté [Oumma] se divisera en soixante-treize groupes et que tous iraient en enfer à l’exception d’une seule [qui sera épargné]. »

[…Ceux qui seront pas épargné dans ce hadith] sont ceux qui ne suivent que leurs propres désirs et prennent leurs passions pour des divinités ? Ceux-là forment les groupes dont les enseignements sont basés sur des doutes et des innovations et dont l'unique but est la satisfaction de leurs propres désirs.

[Par contre], le groupe sauvé (Al firqa an-najya] dont le but est de réussir à plaire à Allah (soubhanah wa ta'ala) en suivant le chemin de Son Messager (صلى الله عليه و سلم) sera le groupe perçu comme étrange par tous les autres groupes.

C'est pourquoi les vrais musulmans - ceux qui se raccrochent fermement à la Sounna - recevront la récompense de cinquante Compagnons.

Lorsqu'on questionna le Prophète (صلى الله عليه و سلم) au sujet du verset suivant:

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ عَلَيْكُمْ أَنفُسَكُمْ لاَ يَضُرُّكُم مَّن ضَلَّ إِذَا اهْتَدَيْتُمْ إِلَى اللّهِ مَرْجِعُكُمْ جَمِيعًا فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

« O - les croyants! Vous êtes responsables de vous-mêmes.

Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie.

C'est Vers Allah que vous retournerez tous; alors Il vous informera de ce que vous faisiez. »

(Al-Maidah (5), verset 105)

Il (صلى الله عليه و سلم) répondit: « Encouragez le bien et interdisez le blâmable jusqu'à ce que vous voyiez que l'avarice est loi, que les désirs sont assouvis, que ce bas monde est préféré à l'au-delà et que chacun est infatué de son opinion. A ce moment-là, occupez-vous de vous-mêmes et fuyez le public. Des jours pénibles viendront après vous; vivre à cette époque nécessitera, pour les musulmans, une patience équivalente à celle qu'il faut pour tenir du charbon ardent dans la main. Quiconque, à ce moment-là, sera capable d'avoir cette patience recevra la récompense de cinquante personnes. » On lui demanda : « Ô - Messager d'Allah, la récompense de cinquante d'entre eux? ». Il répondit: « La récompense de cinquante d'entre vous. ».
[Recueilli par At-Tirmidhi et Abou Daoud avec une chaîne de narration faible, mais avec des preuves à l'appui. Selon AI Albani, le hadith est Sahih. Voir As-Sahiha].

Cette récompense [dont il est question dans ce hadith] est due au statut d'étranger parmi les gens. Donc si le croyant à qui Allah (soubhanah wa ta'ala) a accordé de la sagesse et du savoir veut suivre ce sentier, le sentier d'Allah, alors qu'il se prépare et se résigne à vivre comme un étranger parmi son peuple, de la même façon que ses prédécesseurs qui embrassèrent l'islam et furent traités [de la sorte] par les gens. En effet, il sera perçu comme un étranger au niveau de ses croyances parce que les gens ont des croyances corrompues. Il sera perçu comme un étranger au niveau de sa religion à cause de ce à quoi les gens l'ont réduite. Il sera perçu comme un étranger dans sa manière de prier parce que les gens sont ignorants de la manière authentique de prier du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Il sera perçu comme un étranger lorsqu'il enjoindra le bien et interdira le mal, car les gens ont adopté le mal en croyant faire le bien et ils ont abandonné le bien en croyant que c'était le mal. En bref, donc, il sera perçu comme un étranger pour tout ce qui touche à sa vie d'ici-bas et à celle de l'au-delà, invitant au sentier d'Allah et résistant au tort causé par tous ceux qui seront contre lui.

Pour ce qui est du deuxième type d'étrangeté, saches cher lecteur, qu'elle est blâmable car elle concerne les pécheurs, les ignorants et les arrogants parmi les gens. Leur étrangeté est due à leur refus de suivre le bon et droit sentier d'Allah (soubhanah wa ta'ala). Cette étrangeté est la résultante du fait de ne pas se conformer à l'islam, d’ailleurs ce comportement demeurera toujours étrange même s'il est adopté par un grand nombre de gens (même s'il est prédominant et répandu). Ce sont ceux-là les véritables étrangers aux yeux d'Allah.

Qu'Allah nous garde de devenir l'un d'eux.

Le troisième type d'étrangeté est, par essence, ni louable ni blâmable. C'est le sentiment d'étrangeté qu'expérimente un voyageur lorsqu'il visite un pays étranger au sien, comme une personne qui séjourne à un endroit pour une courte période en sachant qu'elle repartira.

[Toujours dans la même vision] un autre des aspects de cette étrangeté est que chacun d'entre nous, qu'il le réalise ou non, est un étranger dans ce monde, car nous irons tous un jour dans notre demeure permanente de l'au-delà.

Telle est la signification du hadith du Prophète (صلى الله عليه و سلم), lorsqu'il dit à Abdou-Allah ibn ‘Omar (radya Allah ‘an hou) :

« Vis dans ce monde comme si tu étais un étranger ou un voyageur. ».

Ainsi, cette catégorie d'étrangeté pourrait potentiellement devenir louable si nous prenons en considération la signification de cette déclaration du Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم).

Nous prions Allah pour qu'II fasse de nous des musulmans éclairés et pieux,

et pour qu'II nous pardonne nos péchés et nous accorde Sa miséricorde.------------------------------------------

L'article suivant est basé sur une brochure rédigée par Ibn Qayyim Al-Jawziyya (rahimahou Allah) intitulée : al-Ghourbatou oua al Ghourabaa, que nous pouvons traduire à peu près de la façon suivante: « L'étrangeté et les étrangers ». Quelques modifications et ajouts ont été apportés.

Repost 0
Published by dikrislam
commenter cet article