Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de dikrislam
  • Le blog de dikrislam
  • : Ce site regroupe un ensembe de rappels et expliquations concernant l' ISLAM et démontre que l' ISLAM est une religion de PAIX
  • Contact

Recherche

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 23:47

Riba intérêts usuraire est interdit PAR ALLAH

Les intérêts bancaires (Riba)

Posté par islamdelamanche le 14 février 2011

{O Croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez !} [La famille d’Imraane : 130].

Sache, cher croyant, -- qu’Allah augmente ta science et qu’Il me facilite, ainsi qu’à toi, pour mettre en pratique ce que nous connaissons ; car la science sans la mettre en pratique, est comme un arbre sans fruits ; et qu’Allah (qu’Il soit exalté) soit satisfait d’Ali ibn Abi Taalib (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a dit :

-« La science appelle la pratique [le travail], donc soit elle lui répond ou elle s’en va ».

Et si tu me dis : « Que dois-je savoir ? », Je te dis : il faut que tu connaisses la grandeur du péché de celui qui mange les intérêts, et méfie-toi de cela, car Allah (qu’Il soit exalté) n’a pas menacé les gens de la foi du châtiment de l’enfer comme Il a menacé celui qui mange les intérêts, puisqu’Il a dit (qu’Il soit exalté) :

{Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant ; et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement} [Al-Baqara : 275].

Et voilà que dans cet appel d’Allah (qu’Il soit exalté) à Ses serviteurs croyants, Il leur interdit de manger l’intérêt, Il leur ordonne la piété, et Il leur fait aspirer au succès qui correspond à être sauvé de l’enfer et à entrer au Paradis, alors Il leur a dit (qu’Il soit exalté) :

{O Croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital} ; parce que l’homme demandait un emprunt à un autre homme jusqu’à une période déterminée, puis lorsque la période se terminait et que l’homme ne trouvait pas l’argent pour rembourser l’emprunt, il disait à celui qui lui a donné le prêt : « Reporte la période et augmente », alors il reportait la période et il augmentait l’argent ; ensuite, lorsque la période se terminait et qu’il ne trouvait pas l’argent pour rembourser, il lui disait : « Reporte la période et augmente aussi » ; et ainsi de suite, jusqu’à ce que le prêt qui était un montant de cent dirhams devienne des centaines de dirhams. Et ceci est « Riba An-Nassi’a » : l’intérêt à délai [ou le crédit] qui se multiplie ( c’est ce que font nos banques), tandis que « Riba Al-Fadhl » est l’intérêt qui se produit dès la vente, c’est-à-dire que la personne vend un quintal de blé pour un quintal et demi de blé, et la personne vend mille dirhams pour mille dirhams et dix par exemple, il en est ainsi à propos de tous les produits pour lesquels les gens prennent les intérêts : l’or, l’argent [le métal], le blé, l’orge, les dattes, le sel, et ce qui est joint à cela parmi tout ce que l’on mange et qui est mis en réserve, car toutes ces choses dans lesquelles les intérêts entrent, ne peuvent être vendues que mesure pour mesure, ou poids pour poids sans aucune augmentation, sauf si leurs genres sont différents comme le fait de vendre de l’argent pour de l’or, ou du blé pour de l’orge, ou des dattes pour du sel par exemple, alors dans ce cas il n’y a aucun mal à l’augmentation à condition que la vente se fasse dans une seule et même assemblée [c-à-d tout de suite], selon la parole du messager (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(Si les genres sont différents, alors vendez comme vous le voulez si c’est de main en main : tiens ! et tiens !…).

Et sache, cher croyant, que l’intérêt des banques de nos jours est plus injuste et le péché est plus grand que l’intérêt de l’époque de l’ignorance préislamique qu’Allah (qu’Il soit exalté) a interdit dans ce verset et dans d’autres versets de sourate « Al-Baqara », car si la banque donne à une personne un prêt d’un montant de mille jusqu’à une période déterminée, elle l’écrit mille cent, et s’il retarde le remboursement, son montant est élevé jusqu’à ce qu’il soit multiplié plusieurs fois.

Cher lecteur, tu penses peut-être que si l’intérêt n’est pas multiplié, il n’y a aucun mal à cela, selon ce que l’on pourrait comprendre de ce verset : {O Croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital} ; méfie-toi que cette signification s’accroche à ton esprit, car elle n’a absolument pas été rapportée ; mais le verset a mentionné la situation de ceux qui faisaient des transactions avec les intérêts à l’époque de l’ignorance préislamique, et il les a blâmé pour cela.

Mais après qu’Allah (qu’Il soit exalté) ait interdit l’intérêt, Il l’a interdit complètement, il n’y a pas de différence entre l’intérêt en grande quantité ou en petite quantité, et le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a confirmé cette réalité en disant :

(Un dirham d’intérêt que l’homme mange alors qu’il le sait, est plus grave que de commettre l’adultère avec trente-six femmes) ; et il a dit (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(L’intérêt est composé de soixante-treize portes, la plus facile [la plus faible] est que l’homme ait un rapport sexuel avec sa mère, et l’intérêt le plus grave est l’honneur de l’homme musulman) [c-à-d attaquer l’honneur du musulman].

Donc, le croyant doit éviter l’intérêt et s’en éloigner ; et il doit se rappeler ce qui l’aide à faire cela de la parole du messager (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(Evitez les sept péchés capitaux), et on l’interrogea à propos de ces péchés, alors il dit (qu’Allah prie sur lui et le salue) : (Le polythéisme [associer quelque chose avec Allah], la sorcellerie, tuer la personne qu’Allah a interdit de tuer sauf pour une raison valable dans la législation islamique, manger l’intérêt, manger l’argent de l’orphelin, fuir le jour de la bataille, et accuser les femmes chastes, croyantes et distraites [d’avoir commis l’adultère]).

Connais-tu la raison de l’interdiction de l’intérêt ?

C’est ce qui suit :

1- La protection de l’argent du musulman afin qu’il ne soit pas mangé illégalement.

2- Orienter le musulman vers l’investissement de son argent dans les domaines des gains nobles et exempts de la fraude, de la tromperie, et de la trahison, comme par exemple l’agriculture, l’industrie et le commerce.

3- Bloquer les chemins qui conduisent le musulman à l’hostilité contre son frère musulman, ainsi qu’à le détester et à le haïr.

4- Ouvrir les portes de la bienfaisance devant le musulman afin qu’il fasse ses provisions pour sa vie dans l’au-delà, alors il prête de l’argent à son frère musulman sans intérêt, et il attend qu’il soit capable de lui rembourser sans intérêt, il lui facilite les choses et il est miséricordieux envers lui pour la satisfaction d’Allah, et ceci propage l’amour entre les musulmans et renforce l’esprit de fraternité, d’amour et d’honnêteté les uns envers les autres.

Donc, rappelle-toi de cela, cher croyant, et enseigne-le aux autres parmi tes frères croyants.

Enfin : sais-tu pourquoi l’ordre de craindre Allah (qu’Il soit exalté) est venu après l’interdiction de manger l’intérêt dans ce verset, puisqu’Allah (qu’Il soit exalté) a dit : {Et craignez Allah afin que vous réussissiez !} ?

C’est pour effrayer les âmes et leur faire peur des conséquences de persister à manger l’intérêt, parce qu’Allah (qu’Il soit exalté) par Sa miséricorde envers Ses serviteurs n’a permis à personne parmi eux de manger l’argent de son frère illégalement ; et la crainte d’Allah est réalisée en obéissant à Ses ordres et en évitant Ses interdictions, et quiconque obéit aux ordres d’Allah, Le craint et ne mange pas l’intérêt, se sera préparé pour le succès ; et c’est comme tu l’as su, la réussite en entrant au Paradis après avoir été sauvé de l’enfer.

Alors, obéissons à Allah, ne mangeons pas l’intérêt ; et craignons Allah, donc nous ne désobéissons pas à un ordre ou à une interdiction, afin que nous obtenions le plus grand gain, et que nous remportions le meilleur butin, qui est le succès.

Qu’Allah nous mette parmi ceux qui gagneront Sa satisfaction, qui seront sauvés de l’enfer et qui habiteront le Paradis la demeure des pieux.

Et paix sur tous les messagers, et louange à Allah Seigneur des mondes

Partager cet article

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article

commentaires