Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de dikrislam
  • Le blog de dikrislam
  • : Ce site regroupe un ensembe de rappels et expliquations concernant l' ISLAM et démontre que l' ISLAM est une religion de PAIX
  • Contact

Recherche

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 17:01
49:10: Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde.

commentaires : Les croyants sont frères coreligionnaires, établissez la paix entre eux quand ils se...
disputent. Craignez Dieu, peut-être vous fera-t-Il miséricorde.



49:11: Ô vous qui avez cru! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que ‹perversion› lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes.

commentaires : O vous qui avez cru, que certains hommes d'entre vous ne se moquent pas d'autres. Ceci fut révélé au sujet de Bani Tamim qui raillaient les pauvres parmi les musulmans comme 'Ammar, Çouhayb et autres. Cette moquerie comporte aussi le mépris et le dédain. Il se peut que ces méprisés soient meilleurs que les autres auprès de Dieu. Que les femmes aussi n'agissent pas de même, car il se peut que les méprisées soient meilleures. Ne détractez pas les uns les autres et ne vous lancez pas de sobriquets injurieux, comme par exemple quand quelqu'un appelle l'autre par le mot: «O incrédule» ou «O pervers» ce qui déplaît à l'autre. Le mot «pervers» est détestable entre croyants. Ceux qui ne renoncent pas à cette insulte, sont des injustes.



49:12: Ô vous qui avez cru! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.

commentaires : O vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer sur autrui car certaines conjectures sont des péchés. Ceci arrive quand on a de mauvais soupçons sur les croyants. Mais quand il s'agit d'un incrédule qui manifeste sa mauvaise conduite, il n'y a aucun mal à conjecturer sur lui. N'espionnez pas les uns les autres en recherchant les vices des musulmans ni leurs affaires intimes. Ne médisez pas des absents disant des choses qu'ils répugnent. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? Non, vous en auriez horreur. Car médire de lui vivant équivaut à manger cette chair après sa mort. Craignez pieusement Dieu et redoutez Son châtiment si vous ne cessez pas cette médisance. Dieu revient toujours vers le pécheur repentant et lui fait miséricorde.



Ibn Jourayj a dit: On a rapporté que ce verset: «Ne médisez pas les uns des autres...»fut révélé au sujet de Salman Al-Farisi qui mangea une fois, s'endormit et se mit à ronfler. Comme un homme raconta cela aux autres, Dieu fit descendre ce verset.
Afficher la suite
Photo : 49:10: Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde. commentaires : Les croyants sont frères coreligionnaires, établissez la paix entre eux quand ils se disputent. Craignez Dieu, peut-être vous fera-t-Il miséricorde. 49:11: Ô vous qui avez cru! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que ‹perversion› lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. commentaires : O vous qui avez cru, que certains hommes d'entre vous ne se moquent pas d'autres. Ceci fut révélé au sujet de Bani Tamim qui raillaient les pauvres parmi les musulmans comme 'Ammar, Çouhayb et autres. Cette moquerie comporte aussi le mépris et le dédain. Il se peut que ces méprisés soient meilleurs que les autres auprès de Dieu. Que les femmes aussi n'agissent pas de même, car il se peut que les méprisées soient meilleures. Ne détractez pas les uns les autres et ne vous lancez pas de sobriquets injurieux, comme par exemple quand quelqu'un appelle l'autre par le mot: «O incrédule» ou «O pervers» ce qui déplaît à l'autre. Le mot «pervers» est détestable entre croyants. Ceux qui ne renoncent pas à cette insulte, sont des injustes. 49:12: Ô vous qui avez cru! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. commentaires : O vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer sur autrui car certaines conjectures sont des péchés. Ceci arrive quand on a de mauvais soupçons sur les croyants. Mais quand il s'agit d'un incrédule qui manifeste sa mauvaise conduite, il n'y a aucun mal à conjecturer sur lui. N'espionnez pas les uns les autres en recherchant les vices des musulmans ni leurs affaires intimes. Ne médisez pas des absents disant des choses qu'ils répugnent. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? Non, vous en auriez horreur. Car médire de lui vivant équivaut à manger cette chair après sa mort. Craignez pieusement Dieu et redoutez Son châtiment si vous ne cessez pas cette médisance. Dieu revient toujours vers le pécheur repentant et lui fait miséricorde. Ibn Jourayj a dit: On a rapporté que ce verset: «Ne médisez pas les uns des autres...»fut révélé au sujet de Salman Al-Farisi qui mangea une fois, s'endormit et se mit à ronfler. Comme un homme raconta cela aux autres, Dieu fit descendre ce verset.

Partager cet article

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article

commentaires