Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de dikrislam
  • Le blog de dikrislam
  • : Ce site regroupe un ensembe de rappels et expliquations concernant l' ISLAM et démontre que l' ISLAM est une religion de PAIX
  • Contact

Recherche

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 00:21
Voilà comment Allah et Son Messager veulent que tu sois lors des malheurs

Les malheurs et les drames font certes partie de la vie . Ce sont des épreuves qu'Allah - Soubhanou wa ta'ala - envoie à Ses serviteurs afin de distinguer ceux d'en
tre eux qui possèdent une conviction saine et un bon comportement de ceux qui en possèdent les pires. Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit :

« Nous vous éprouveron
t certes afin de distinguer ceux d'entre vous qui luttent pour la cause d'Allah et qui endurent, et afin d'éprouver ( faire apparaître ) vos nouvelles .»
Sourate 47, Verset 31

En plus de l'expiation des péchés lors de tels malheurs . Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - révèle à ce sujet : « Aucune indisposition ne touche le croyant ni difficulté ni maladie ni peine ni même le souci qui le préoccupe sans que cela n'expie certains de ses péchés .» ( Rapporté par al-Bukhârî,t.4,p.20; Muslim ,t.4,p.1992 et al-Tirmidhî 966 )

Il - Salallahu alayhi wa sallam - dit également : « Le malheur ne cesse de toucher le croyant et la croyante dans son corps, sa famille et ses biens jusqu'à ce qu'il rencontre Allah - Soubhanou wa ta'ala - sans avoir la moindre faute .» ( Rapporté par Ahmad,t.2,p.287; al-Bukhârî dans al-Adab al-Mufrad 494; al-Tirmidhî 2399 et al-Hâkim,t.1,p.346 avec une chaîne de transmission fiable )

Allah - Soubhanou wa ta'ala - et Son Messager - Salallahu alayhi wa sallam - ont prescrit à Ses serviteurs musulmans des pratiques à observé en temps de malheur et d'épreuves, dans l'espoir de les voir prendre fin et d'en escompter une récompense . Parmi ces pratiques, il y a :

L'ENDURANCE ET LA FORMULE D'INVOCATION

La première chose à laquelle la femme musulmane , en proie à une épreuve ou à une infortune , doit s'attacher est l'endurance et l'espoir de recevoir la récompense pour sa patience lors de ce malheur, puis l'invocation de rigueur, dans cette situation :

C'est à Allah que nous appartenons et c'est à Lui que nous retournerons. Ô Allah ! Accorde-moi la récompense dans mon malheur et fais-le suivre par une chose meilleure pour moi .

Innâ lillâhi wa innâ Ilayhi râji'ûn. Allâhumma 'jurnî fî musîbatî wa akhlif lî khayran minhâ

Allah - Soubhanou wa ta'ala - annonce à ce propos :

« Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint: " Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons " . Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés. »

Sourate 2, Versets 156-157

Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - dit : « Il n'y a de musulman, touché par un malheur, qui dise ce qu'Allah lui a ordonné : " C'est à Allah que nous sommes et c'est à Lui que nous retourneront . Ô Allah ! Accorde-moi la récompense dans mon malheur et fais-le suivre par une chose meilleure pour moi ", sans qu'Allah ne le fasse suivre par le meilleur .» ( Rapporté par Muslim,t.2,p.631)

TROUVER UN APPUI DANS LA PATIENCE

Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit :

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants .»
Sourate 2, Verset 155

Le Messager d'Allah - Salallahu alayhi wa sallam - a dit : « Quelle étonnante situation que celle du croyant. Tout ce qui lui arrive est un bien qui n'appartient à personne d'autre que lui . S'il est gratifié d'un bien, il se montre reconnaissant et ce sera une bonne chose pour lui. Si un mal l'affecte, il patiente et ce sera une bonne chose pour lui .» ( Rapporté par Ahmad,t.4,p.332-333 et t.6,p.16 et Muslim, t.4,p.2295 )

Anas Ibn Mâlik rapporte : « Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - passa près d'une femme qui pleurait au pied d'une tombe. Il lui dit : " Crains Allah et patiente ! ". Elle répliqua : " Va-t'en car tu n'es pas atteint par le malheur qui me touche ! " Ne sachant pas qui était cette personne, on lui dit qu'il s'agissait du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - . Alors, elle se rendit à la porte de ce dernier où elle n'y trouva aucun portier . Elle s'exclama : " Je ne savais pas qui tu étais . " Il répondit : " Certes, la patience doit être manifestée lors du premier choc . "» ( Rapporté par al-Bukhârî ( al-fath ),t.3,p.115; Muslim,t.2,p.637; Abû Dâwud 3124; al-Tirmidhî 989 et al-Nasâ'î,t.4,p.22 )

TROUVER APPUI DANS LA PRIERE ET L'INVOCATION

Quand un malheur touche la femme musulmane, il est bon qu'elle s'empresse de se tourner vers son Seigneur, de L'invoquer, de L'implorer et de Le supplier afin de dissiper ce malheur et de lui accorder la récompense et l'expiation de ses péchés .

Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit :

« Ô les croyants ! Cherchez secours dans l'endurance et la prière. Car Allah est avec les endurants .»
Sourate 2, Verset 153

Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - enseigne : « Si tu demandes, demande à Allah et si tu cherches secours, cherche-le auprès d'Allah .» ( Rapporté par Tirmidhi, et le hadith est authentique. )

Hudhayfa Ibn al-Yamân - Qu'Allah l'agrée - a déclaré : « Les gens connaîtront une époque durant laquelle ne sera sauf que celui qui invoquera tel le noyé.» ( Rapporté par Ibn Abî Shayba,t.6,p.22 avec une chaîne de transmission authentique )

Ibn al-Qayyim - Qu'Allah l'agrée - a dit : " L'invocation figure parmi les remèdes les plus efficaces. Elle est l'ennemie du malheur, le dissipe et y remédie . Elle l'empêche de survenir, l'éloigne ou l'amoindrit quand il se manifeste. Elle est aussi l'arme du croyant . " ( Ibn al-Qayyim, al-Dâ'wal-Dawâ',p.24 )

ACCEPTER LE DESTIN ET LA PRÉDESTINATION

Il convient de se soumettre à la volonté d'Allah - Soubhanou wa ta'ala - et de ne pas se rebeller conte elle . Il faut éviter de la devancer en disants : " Si ceci et si cela " .

Rappelle-toi, dans ton malheur , la recommandation du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - à son cousin Ibn'Abbâs - Qu'Allah l'agrée - : « Ô jeune homme ! Je vais t'enseigner ces paroles : Sois attentif à l'égard d'Allah , Il te protègera. Sois attentif à l'égard d'Allah, tu Le trouvera face à toi. Si tu demandes, demande à Allah et si tu cherches de l'aide, cherche-la auprès d'Allah. Sache que si la communauté s'unissait pour te faire du bien en quoi que ce soit, elle n'y parviendrait que pour une chose qu'Allah t'a inscrite, et si elle s'unit pour te faire du mal en quoi que ce soit, elle n'y parviendrait que pour une chose qu'Allah a inscrite contre toi. Les calames sont levés et les pages ont séché .» ( Rapporté par Ahmad,t.1,p.293 et al-Tirmdhî 2516 avec une chaîne de transmission fiable . )

USER DES MOYENS AFIN DE DISSIPER LE MALHEUR

Cela est valable dans le cas où le malheur revêt la forme d'une maladie, d'une injustice, de la disparition d'un enfant ou de la perte de biens ... D'où la parole du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - : « A tout mal son remède ! Ainsi si le remède du mal est obtenu, il guérira avec la permission d'Allah Elevé soit-il .» ( Rapporté par Ahmad,t.3,p.335 et Muslim,t.4,p.1729 )

Le hadith, même s'il est spécifique aux maladies et à leur guérison, prouve la nécessité d'avoir recours à des moyens pour dissiper le malheur . Le Cheikh de l'Islam Ibn al-Qayyim - Qu'Allah l'agrée - commente : " Ces hadiths impliquent l'affirmation de la relation de cause à effet et l'erreur de ceux qui la nient . " Il explique également : " La réalité de l'Unicité n'est finalisée que lorsque l'on examine les causes qu'Allah a attribuées aux conséquences, effectives et religieuses . " ( Voir Zâd al-Ma'âd,t.4,p.14-16 )

Dès lors que le croyant respecte ces règles de bienséance, il agira de la manière dont Allah - Soubhanou wa ta'ala - et Son Messager - Salallahu alayhi wa sallam - désirent qu'il agisse, en période de malheurs et de drames .

source: rappel du jour
Photo : Voilà comment Allah et Son Messager veulent que tu sois lors des malheurs Les malheurs et les drames font certes partie de la vie . Ce sont des épreuves qu'Allah - Soubhanou wa ta'ala - envoie à Ses serviteurs afin de distinguer ceux d'entre eux qui possèdent une conviction saine et un bon comportement de ceux qui en possèdent les pires. Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit : « Nous vous éprouveron t certes afin de distinguer ceux d'entre vous qui luttent pour la cause d'Allah et qui endurent, et afin d'éprouver ( faire apparaître ) vos nouvelles .» Sourate 47, Verset 31 En plus de l'expiation des péchés lors de tels malheurs . Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - révèle à ce sujet : « Aucune indisposition ne touche le croyant ni difficulté ni maladie ni peine ni même le souci qui le préoccupe sans que cela n'expie certains de ses péchés .» ( Rapporté par al-Bukhârî,t.4,p.20; Muslim ,t.4,p.1992 et al-Tirmidhî 966 ) Il - Salallahu alayhi wa sallam - dit également : « Le malheur ne cesse de toucher le croyant et la croyante dans son corps, sa famille et ses biens jusqu'à ce qu'il rencontre Allah - Soubhanou wa ta'ala - sans avoir la moindre faute .» ( Rapporté par Ahmad,t.2,p.287; al-Bukhârî dans al-Adab al-Mufrad 494; al-Tirmidhî 2399 et al-Hâkim,t.1,p.346 avec une chaîne de transmission fiable ) Allah - Soubhanou wa ta'ala - et Son Messager - Salallahu alayhi wa sallam - ont prescrit à Ses serviteurs musulmans des pratiques à observé en temps de malheur et d'épreuves, dans l'espoir de les voir prendre fin et d'en escompter une récompense . Parmi ces pratiques, il y a : L'ENDURANCE ET LA FORMULE D'INVOCATION La première chose à laquelle la femme musulmane , en proie à une épreuve ou à une infortune , doit s'attacher est l'endurance et l'espoir de recevoir la récompense pour sa patience lors de ce malheur, puis l'invocation de rigueur, dans cette situation : C'est à Allah que nous appartenons et c'est à Lui que nous retournerons. Ô Allah ! Accorde-moi la récompense dans mon malheur et fais-le suivre par une chose meilleure pour moi . Innâ lillâhi wa innâ Ilayhi râji'ûn. Allâhumma 'jurnî fî musîbatî wa akhlif lî khayran minhâ Allah - Soubhanou wa ta'ala - annonce à ce propos : « Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint: " Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons " . Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés. » Sourate 2, Versets 156-157 Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - dit : « Il n'y a de musulman, touché par un malheur, qui dise ce qu'Allah lui a ordonné : " C'est à Allah que nous sommes et c'est à Lui que nous retourneront . Ô Allah ! Accorde-moi la récompense dans mon malheur et fais-le suivre par une chose meilleure pour moi ", sans qu'Allah ne le fasse suivre par le meilleur .» ( Rapporté par Muslim,t.2,p.631) TROUVER UN APPUI DANS LA PATIENCE Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit : « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants .» Sourate 2, Verset 155 Le Messager d'Allah - Salallahu alayhi wa sallam - a dit : « Quelle étonnante situation que celle du croyant. Tout ce qui lui arrive est un bien qui n'appartient à personne d'autre que lui . S'il est gratifié d'un bien, il se montre reconnaissant et ce sera une bonne chose pour lui. Si un mal l'affecte, il patiente et ce sera une bonne chose pour lui .» ( Rapporté par Ahmad,t.4,p.332-333 et t.6,p.16 et Muslim, t.4,p.2295 ) Anas Ibn Mâlik rapporte : « Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - passa près d'une femme qui pleurait au pied d'une tombe. Il lui dit : " Crains Allah et patiente ! ". Elle répliqua : " Va-t'en car tu n'es pas atteint par le malheur qui me touche ! " Ne sachant pas qui était cette personne, on lui dit qu'il s'agissait du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - . Alors, elle se rendit à la porte de ce dernier où elle n'y trouva aucun portier . Elle s'exclama : " Je ne savais pas qui tu étais . " Il répondit : " Certes, la patience doit être manifestée lors du premier choc . "» ( Rapporté par al-Bukhârî ( al-fath ),t.3,p.115; Muslim,t.2,p.637; Abû Dâwud 3124; al-Tirmidhî 989 et al-Nasâ'î,t.4,p.22 ) TROUVER APPUI DANS LA PRIERE ET L'INVOCATION Quand un malheur touche la femme musulmane, il est bon qu'elle s'empresse de se tourner vers son Seigneur, de L'invoquer, de L'implorer et de Le supplier afin de dissiper ce malheur et de lui accorder la récompense et l'expiation de ses péchés . Allah - Soubhanou wa ta'ala - dit : « Ô les croyants ! Cherchez secours dans l'endurance et la prière. Car Allah est avec les endurants .» Sourate 2, Verset 153 Le Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - enseigne : « Si tu demandes, demande à Allah et si tu cherches secours, cherche-le auprès d'Allah .» ( Rapporté par Tirmidhi, et le hadith est authentique. ) Hudhayfa Ibn al-Yamân - Qu'Allah l'agrée - a déclaré : « Les gens connaîtront une époque durant laquelle ne sera sauf que celui qui invoquera tel le noyé.» ( Rapporté par Ibn Abî Shayba,t.6,p.22 avec une chaîne de transmission authentique ) Ibn al-Qayyim - Qu'Allah l'agrée - a dit : " L'invocation figure parmi les remèdes les plus efficaces. Elle est l'ennemie du malheur, le dissipe et y remédie . Elle l'empêche de survenir, l'éloigne ou l'amoindrit quand il se manifeste. Elle est aussi l'arme du croyant . " ( Ibn al-Qayyim, al-Dâ'wal-Dawâ',p.24 ) ACCEPTER LE DESTIN ET LA PRÉDESTINATION Il convient de se soumettre à la volonté d'Allah - Soubhanou wa ta'ala - et de ne pas se rebeller conte elle . Il faut éviter de la devancer en disants : " Si ceci et si cela " . Rappelle-toi, dans ton malheur , la recommandation du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - à son cousin Ibn'Abbâs - Qu'Allah l'agrée - : « Ô jeune homme ! Je vais t'enseigner ces paroles : Sois attentif à l'égard d'Allah , Il te protègera. Sois attentif à l'égard d'Allah, tu Le trouvera face à toi. Si tu demandes, demande à Allah et si tu cherches de l'aide, cherche-la auprès d'Allah. Sache que si la communauté s'unissait pour te faire du bien en quoi que ce soit, elle n'y parviendrait que pour une chose qu'Allah t'a inscrite, et si elle s'unit pour te faire du mal en quoi que ce soit, elle n'y parviendrait que pour une chose qu'Allah a inscrite contre toi. Les calames sont levés et les pages ont séché .» ( Rapporté par Ahmad,t.1,p.293 et al-Tirmdhî 2516 avec une chaîne de transmission fiable . ) USER DES MOYENS AFIN DE DISSIPER LE MALHEUR Cela est valable dans le cas où le malheur revêt la forme d'une maladie, d'une injustice, de la disparition d'un enfant ou de la perte de biens ... D'où la parole du Prophète - Salallahu alayhi wa sallam - : « A tout mal son remède ! Ainsi si le remède du mal est obtenu, il guérira avec la permission d'Allah Elevé soit-il .» ( Rapporté par Ahmad,t.3,p.335 et Muslim,t.4,p.1729 ) Le hadith, même s'il est spécifique aux maladies et à leur guérison, prouve la nécessité d'avoir recours à des moyens pour dissiper le malheur . Le Cheikh de l'Islam Ibn al-Qayyim - Qu'Allah l'agrée - commente : " Ces hadiths impliquent l'affirmation de la relation de cause à effet et l'erreur de ceux qui la nient . " Il explique également : " La réalité de l'Unicité n'est finalisée que lorsque l'on examine les causes qu'Allah a attribuées aux conséquences, effectives et religieuses . " ( Voir Zâd al-Ma'âd,t.4,p.14-16 ) Dès lors que le croyant respecte ces règles de bienséance, il agira de la manière dont Allah - Soubhanou wa ta'ala - et Son Messager - Salallahu alayhi wa sallam - désirent qu'il agisse, en période de malheurs et de drames . source: rappel du jour

Partager cet article

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article

commentaires