DIKR ISLAM

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Dimanche 3 juillet 2011 7 03 /07 /Juil /2011 17:53

QU EST CE QUE LA FORNICATION ET COMMENT Y REMEDIER ET SE PRESERVER DE LA FORNICATION ????????????

La fornication des yeux

 

 

 

 

 


ALLAH DIT DANS LE CORAN  :

 

 

« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards et de garder leur chasteté… ».

 

(S24/V30-31)

 

Mon frère, ma sœur,

 

Sache que ton coeur est le miroir de tes yeux. Lorsque tu baisses ton regard devant ce qu’Allah t’a interdit, le cœur baisse également ses passions. Et lorsque tu lâches ton regard, alors ton cœur lâche également ses passions.

 

Médites sur les paroles du Prophète salla allah 3aleyhi wasalam  qui disait un jour : « Le regard est une flèche empoisonnée parmi les flèches de Satan ». (Abou Dawood)

 

Ce Hadith parle du regard comme étant une flèche. Nous pouvons en retirer 2 idées :

 

1.Tout d’abord, l’idée de la blessure. La flèche pénètre ton corps et te blesse. De même, le regard pénètre le coeur et y produit l’effet du poison.

 

2.Il y a ensuite l’idée de la vitesse et de la rapidité : comme la flèche, l’effet du regard ne se fait pas attendre. La blessure n’est pas toujours mortelle mais elle survient très rapidement (manque d’enthousiasme dans les adorations, penchants vers le mal…)

 

Lorsque Hazrat Fadhl Ibnou Abbas radi allah 3ane3ou était sur une monture en compagnie du Prophète salla allah 3aleyhi wasalam  le jour du sacrifice, de Mouzdalifah à Mina, des femmes en litière passèrent en courant. Et Fadhl se mit à les regarder. Le Prophète salla allah 3aleyhi wasalam détourna alors (de sa main) la tête de Fadhl de l’autre côté.

(Boukhari)

 

Le Prophète salla allah 3aleyhi wasalam a dit :« …Et l’œil commet la fornication et sa fornication est le regard (illcite). Et la langue commet la fornication et sa fornication est la parole (illicite). Et le pied commet la fornication et sa fornication c'est les pas (vers l’illicite). Et la main commet la fornication et sa fornication est le toucher (illicite). Et le cœur se passionne et désire. La partie privée approuve cela ou le dément ». (Boukhari)

 

Dans ce Hadith, le Prophète a décrit l’utilisation illicite de chaque membre et l’a qualifiée de « fornication » (« zinâ »). Nous notons qu’il débute par celle de l’œil, car en réalité, elle est la source de toutes les autres fornications et emmène à la fornication finale et concrète. C’est par le regard que tout commence : tu vois, tu regardes, tu regardes encore, tu regardes un peu plus, tu te décides et tu parles. Si ça marche, tu la (le) retrouves. Si ça marche encore, étape suivante, tu la (le) touches. Ensuite, si le cœur désire, tu passes à l’étape finale : ta partie privée confirme. L’acte final a donc trouvé son origine dans le regard.

 

C’est pour éviter cela que le Prophète a dit à son cousin : « Ô Ali ! Ne fais pas suivre ton (premier) regard d’un (autre) regard ! Il y a pour toi le premier mais pas le second ! »

 

Le 1er regard est donc pardonné : c’est le regard non intentionnel. C’est lorsque tu vois. Ensuite, si tu regardes, et bien, c’est le 2nd regard, et il est blâmable.

 

Hazrat Djarir radi allah 3ane3ou  a dit : « J’ai interrogé le Messager de Dieu salla allah 3aleyhi wasalam sur le regard fortuit (soudain). Il me dit : « Détourne ton regard (aussitôt après) ». (Mouslim)

 

Mais n’oublies pas, mon frère, ma sœur, que le « 1er regard est pardonné » ne signifie pas que tu peux le prolonger autant que tu le veux. Le prolongement du 1er regard devient en soi un 2nd regard, puis un 3ème, un 4ème etc. aussi longtemps que tu continueras à regarder.

 

Toujours à propos de ce 1er regard, il t’est certainement déjà arrivé que ton regard s’est posé sur une femme (un homme), et que celle-ci (celui-ci) t’a réellement troublé et ton cœur s’est mis à battre plus vite. Tu t’es alors dis :

 

« Toute cette agitation et ce trouble dans mon cœur, c’est parce que je l’ai vue (vu) rapidement, juste un regard. Peut-être que si je la (le) regarde encore un peu et mieux, je me rendrais compte que finalement, elle (il) ne vaut pas tout cela. J’en serais alors apaisé(e) ». Tu fais donc l’intention d’y porter un 2nd regard.

 

Alors c’est là, mon frère, ma sœur, qu’il faut faire attention. Il s’agit là, d’une ruse de Satan :

 

- Sache tout d’abord, que ce 2nd regard, même avec ces belles intentions, n’est pas permis. Le Prophète a proposé comme remède à la « maladie » du regard, le fait de détourner celui-ci, et non de le reposer une 2nde fois. La maladie ne peut devenir en soi un remède ! On ne peut combattre le poison par d’avantage de poison !

 

- Sache également, et l’expérience l’a montré, que porter un regard de plus n’apaise pas. Très souvent, le cœur désire d’avantage et il s’en trouve encore plus troublé. ‘Allamah Boussayri dit :

 

 

Alors mon frère, ma sœur, préserve-toi de cette flèche empoisonnée. N’écoute pas et ne suis pas ceux qui t’invitent à venir te « rincer » les yeux !

 

Dis-leur plutôt que le Prophète sall allah 3aleyhi wasalam  a annoncé à celui qui protège son regard, la bonne nouvelle de ressentir la douceur du Imân dans son cœur. (Abou Dawoud) Cette douceur est de loin plus agréable que le plaisir du regard.

 

Dis-leur plutôt que la protection du regard emplit le cœur de lumière. Cette Lumière illumine ensuite le visage et les autres parties du corps. Ce n’est peut- être pas sans raison que dans le Qour’aan,

 

Allah a cité le verset de la Lumière (V35 : « Allah est la Lumière des cieux et de la terre ») après l’ordre de protéger le regard (V30-31).

 

Dis-leur aussi qu’Allah récompense le sacrifice du serviteur par ce qui est de même nature. Lorsque tu protèges la vision des yeux, Allah t’accorde la vision du cœur : la Firâsah : cette lumière spéciale par laquelle Il te permet de distinguer le bien du mal, le vrai du faux, et de « voir » ce que les autres ne peuvent voir.

 

Et pourquoi ne leur dirais-tu pas aussi que le regard préservé t’ouvre les portes de la Science et du Savoir ? Le cœur illuminé est plus apte à recevoir la lumière de la Science.

 

 

N’oublies pas enfin de leur dire que protéger le regard apaise ton cœur. Celui (celle) qui « déshabille » l’autre de son regard est troublé(e) et ébranlé(e) par ce qu’il (elle) voit. La frustration et l’impossibilité d’obtenir et de toucher sont déjà une punition en soi !

 

Mais c'est vrai, mon frère, ma soeur, la parole est aisée, l'acte l'est beaucoup moins! La promiscuité ambiante, les programmes télévisés, l'exposition de la nudité...tout ceci ne facilite pas la tâche. C'est pourquoi, une manière de se défendre, c'est d'affronter le danger. Mais plus facile que cela, c'est d'éviter le danger!

 

Eloigne-toi donc autant que tu peux de ces circonstances qui t'exposent au mal. Ne te jette pas dans la gueule du loup pour tenter de t'en extraire ensuite!

 

C'est pourquoi le Prophète a mis en garde contre le fait de s'asseoir dans les rues. Lorsque les gens dirent : « Ô Messager de Dieu ! Nous ne pouvons pas nous passer de ces assemblées, car c’est là que nous parlons entre nous », le Prophète leur dit alors : « Si vous tenez absolument à vous asseoir dans la rue, donnez à la rue ses droits au moins ». Ils dirent : « Et quels sont ses droits, Ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Baisser le regard, s’abstenir de faire du tort aux autres, répondre au Salam, prescrire le bien, proscrire le mal ».

(Boukhari-Mouslim)

 

Éloigne toi également des programmes télévisés, et autres films qui pourraient te tenter à voir le mal. Que ce que tu lis et ce que tu écoutes ne soient pas des choses qui agressent ton regard et ton ouie.

 

Choisis aussi, et c’est extrêmement important, une bonne compagnie. Que tes amis soient ceux qui pourraient t’aider à atteindre ton réel but. Qu’ils ne soient pas de ceux qui te diraient : « Regarde celle-là (péli), celui-là (pélo) », mais plutôt de ceux qui te diraient :

 

« Pense à Allah ! »

 

Enfin, aide-toi justement par la pensée du Très Haut. Sache qu’il te voit où que tu sois et quoi que tu fasses. Son regard vers toi est plus rapide que le tien vers ce qui est interdit. « Il connaît la trahison des yeux et ce que cachent les poitrines ». (S40/V19)

 

Bref, mon frère, ma sœur, c’est un combat permanent auquel tu dois te livrer. Mais ne le fais pas seul ! Lorsque partout autour de toi, tu ne sauras plus où poser ton regard, lève-le alors vers le ciel et invoque la protection d’Allah. Lève également tes mains devant Lui et fais toi accompagner de Son aide. Fais de ton mieux! Allah voit tes efforts et Il les récompensera !

Par dikrislam - Publié dans : FORNICATION INTERDITE PAR ISLAM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés