Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de dikrislam
  • Le blog de dikrislam
  • : Ce site regroupe un ensembe de rappels et expliquations concernant l' ISLAM et démontre que l' ISLAM est une religion de PAIX
  • Contact

Recherche

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:14

Le Prophète Muhammad (Qu’Allah le bénisse et le salue) a dit :

 

« Allah ne m'a pas envoyé pour être rude, ou pour nuire, mais Il m'a envoyé pour enseigner et rendre les choses faciles ».

 

Sahih Muslim, Hadith 707

Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:13
La Femme Pieuse


D'après 'Abdullâh Bin 'Amr Bin EI-'As que le Messager d'Allah (saLLA ALLAH 3ALAYHI wASALAM) a dit:

" La vie est pleine de jouissances et la femme pieuse est la meilleure jouissance "


(Rapporté par Muslim)
Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:10
L'Invocation

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :


« Le serviteur est le plus proche d e son Seigneur, lorsqu'il est en état de prosternation, multipliez, donc l'invocation. »

(Rapporté par Moslim).
Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:08
Les PAUVRES



Les pauvres devanceront les riches au Paradis. Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, d'après Abdoullah ibn 'Amr (qu'A llah soit satisfait de lui) que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Les pauvres parmi les Mouh
aajirines devanceront les riches le jour du jugement au Paradis de quarante automnes). Et Tirmidhi a rapporté d 'après Abou S a'îid ; et Ahmed, Tirmidhi et Ibn Hibbaane,

d'après Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Les pauvres parmi les Mouhaajirines entreront au Paradis cinq cent ans avant les riches parmi les Mouhaajirines).

Et le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) a expliqué dans un autre endroit que ceux-là n'avaient rien à propos duquel ils soient jugés, ceci avec leur combat dans le chemin d'Allah et leur mérite ; Al-Haakim a rapporté dans son "Moustad'rak", d'après Abdoullah ibn 'Amr (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Connais-tu le premier groupe de ma communauté qui entrera au Paradis ?). Je dis : "Allah et Son messager connaissent mieux). Il dit alors : (Les pauvres parmi les Mouhaaji
rines, ils viendront le jour du jugement à la porte du Paradis et demanderont qu'on leur ouvre la porte ; Le gardien de la porte leur dira alors : "Avez-vous déjà été jugés ?". Ils diront : "A propos de quoi serons-nous jugés, alors que nous n'avions que nos épées sur nos épaules dans le chemin d'Allah jusqu'à ce que nous sommes morts ainsi?".

Il a dit : (Il leur ouvrira alors la porte, et ils y feront la sieste quarante ans avant que les gens y entrent). Et dans le recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari, d'après Oussaamah ibn Zaïd (qu'Allah soit satisfait de lui), le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Je me suis mis debout devant la porte du Paradis, et la plupart de ceux qui y étaient entrés, étaient les pauvres ; et les riches étaient détenus [arrêtés], sauf qu'on donna l'ordre de conduire les habitants de l'Enfer à l'Enfer). Et il est donc mentionné dans les hadiths précédents que les pauvres devanceront les riches de quarante automnes ; et il est rapporté dans un autre hadith qu'ils les devanceront de cinq cent ans ; et le point d'accord entre les deux hadiths est que la situation des pauvres est différente, de même que les riches - comme a dit Al-Quourtoubi -;


les pauvres sont différents en ce qui concerne leur foi et leurs bonnes Pauvres, de même que les riches ; donc, si le compte est fait en prenant en considération les pre
miers pauvres qui entreront au Paradis et les derniers riches qui entreront au Paradis, la période sera alors de cinq cent ans ; tandis que si nous regardons le dernier pauvre qui entrera au Paradis et le premier riche qui entrera au Paradis, la période sera alors de quarante automnes, en prenant en considération le premier pauvre et le dernier riche ; et Allah sait mieux". Les trois premières catégories qui entreront au Paradis.

Tirmidhi a rapporté avec une bonne chaîne de transmission, d'après Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :


(On m'a fait voir les trois premières catégories qui entreront au Paradis : un martyr, un homme chaste et pudique [qui recherche la chasteté], et un esclave qui a bien adoré Allah et a conseillé ses maîtres). L'entrée ceux qui ont commis des péchés parmi les croyants au Paradis. Ils sortiront de l'Enfer et entreront au Paradis grâce à l'intercession :

Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, d'après Abou Sa'îid que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(En ce qui concerne les gens de l'Enfer qui sont ses habitants, ils ne mourront pas dans l'enfer et ne vivront pas non plus ; mais des gens qui ont été punis dans l'enfer à cause de leurs péchés, elle les a fait alors mourir d'une mort, jusqu'à ce qu'ils soient du charbon ; on donnera alors la permission d'intercéder, et on les fera venir groupe par groupe, et on les dispersera sur les fleuves du Paradis ; puis, on dira :

"O Gens du Paradis ! Versez de l'eau sur eux". Alors, ils pousseront comme le grain pousse dans un torrent [dans beaucoup d'eau]).

Et Mouslim a rapporté d'après le hadith de Djaabir ibn Abdilla
h que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Il y a des gens qui sortiront de l'Enfer, où ils brûleront sauf les bords [les alentours] de leurs visages, jusqu'à ce qu'ils entrent au Paradis). Et ces gens qui sortiront de l'Enfer et entreront au Paradis, les habitants du Paradis les appelleront "les Djahannamiyines" [les gens de la Géhenne] ; et dans le recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari,

d'après 'Imraane ibn Al-Housseïn (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Un groupe de gens sortira de l'Enfer grâce à l'intercession de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue), et entreront au Paradis ; on les appellera "les Djahannamiyines").

Et dans le recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari, d'après Djaabir (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Un groupe de gens sortira de
l'Enfer grâce à l'intercession comme s'ils sont "des Tha'âariires" [petits concombres d'Egypte]) ; je dis : "Et que sont les Tha'âariires". Il dit : (Les "Dharaabiisses" [une plante qui sort d'un empan de la minceur du doigt, qui n'a pas de feuilles et qui a une certaine aigreur]).

Et Al-Boukhari a rapporté d'après Anass ibn Maalik (qu'Allah soit satisfait de lui) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Un groupe de gens sortira de l'Enfer après qu'ils aient été brûlés, et ils entreront au Paradis, et les habitants du Paradis les appelleront : "les Djahannamiyines").

Et dans le recueil de hadiths authentiques de Mouslim, dans le long hadith rapporté par Abou Houréïrah (qu'Allah soit satisfait de lui) au sujet de la description de l'au-delà : (

jusqu'à ce qu'Allah achève le jugement entre les serviteurs, et qu'Il veuille faire sortir par Sa miséricorde ceux qu'Il désire parmi les gens de l'Enfer, Il ordonnera aux anges de faire sortir de l'Enfer ceux qui n'associaient rien à Allah parmi ceux à qui Allah voudra faire miséricorde parmi ceux qui disent :

"La Ilaaha Illallah" [Il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah, ou il n'y a pas de divinité digne d'être adorée sauf Allah]. Alors, ils les reconnaîtront dans l'Enfer, ils les reconnaîtront aux marques [aux traces] de la prosternation, l'Enfer mange le fils d'Adam [en le brûlant] sauf les traces de la prosternation, Allah a interdit à l'Enfer de manger les traces de la prosternation ; ils sortiront alors de l'Enfer alors qu'ils auront été brûlés ; on versera alors sur eux l'eau de la vie, et ils pousseront grâce à elle comme le grain pousse dans un torrent [dans beaucoup d'eau]).

Et il a été rapporté dans beaucoup de hadiths qu'Allah fera sortir de l'Enfer celui qui a dans son coeur le poids d'un dinar ou d'un demi dinar ou une quantité infime de foi ; et plus exactement, Il fera sortir des groupes de gens qui n'auront jamais fait aucun bien, dans le hadith d'Abou Sa'îid Al-Khoudri,

le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Allah fera entrer les habitants du Paradis au Paradis, Il fait entrer qui Il veut par Sa miséricorde ; et Il fera entrer les habitants de l'Enfer en Enfer, puis Il dira : {Regardez celui que vous trouverez qui a dans son coeur le poids d'un grain de moutarde de foi, alors faites le sortir}).

Et dans le hadith de Djaabir ibn Abdillah au sujet de l'arrivée des gens devant l'Enfer : (Puis, l'intercession commencera, alors ils intercéderont jusqu'à ce que sorte de l'Enfer celui qui a dit : "La Ilaaha Illallah", et qui a dans son coeur le bien comme le poids d'un petit cheveu [le poids d'un épi d'orge] ; on les mettra alors dans la cour du Paradis, et les habitants du Paradis se mettront alors à verser sur eux l'eau [à les asperger d'eau], jusqu'à ce qu'ils poussent comme les plantes dans un torrent. Et les traces de l'Enfer partiront, puis on l'interrogera jusqu'à ce qu'on lui donne ce monde et dix fois comme ce monde).

Et dans le hadith d'Anass ibn Maalik, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Sortira de l'enfer celui qui a dit : "La Ilaaha Illallah", et qui a dans son coeur le bien qui pèse le poids d'un petit cheveu [le poids d'un épi d'orge] ; puis, sortira de l'Enfer celui qui a dit :

"La Ilaaha Illallah", et qui a dans son coeur ce qui pèse un grain de blé; puis, sortira de l'Enfer celui qui a dit : "La Ilaaha Illallah", et qui a dans son coeur ce qui pèse un atome). Et les hadiths à ce sujet sont nombreux.
Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:50

 

Qu' est ce que la sounna ? Définition

Qu'est ce que la Sunna ?


Le mot Sunna, dans la langue arabe signifie le chemin ou la voie. Le Prophète (pbsl) a dit : « Certes vous suivrez les “Sounanes” de ceux qui vous ont précédés. » c'est-à-dire leurs chemins ou leur voies. Ce Hadith a été rapporté par Al-Boukhârî et Muslim d'après le Compagnon Abou Sa‘îd Al-Khoudrî, qu'Allah soit satisfait de lui.



Dans la terminologie de la jurisprudence islamique, le terme Sunna signifie : « L'ensemble des propos, des actes et des approbations du Prophète (pbsl). »



Elle comporte des actes obligatoires, recommandés et désirables.



La Sunna constitue la deuxième source de juridiction islamique.



Celui qui observe le Coran a besoin d'examiner et de vérifier une seule chose : l'exactitude de l'expression du jugement par le texte coranique.



Alors que pour la Sunna nous avons besoin de deux choses : la première son exactitude et la deuxième s'assurer que le texte concerne bien le jugement recherché.



Celui qui se réfère à la Sunna doit donc fournir plus d'efforts que celui qui se réfère au Coran, car pour le Coran il n'a pas besoin d'examiner sa chaine de transmission.



Si donc on juge que ce que l'on rapporte de la Sunna du Prophète (pbsl) est correct et authentique, alors elle est source de législation, au même titre que le Coran.



Allah le Très-Haut dit : « […] Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse ». (Sourate 4/Verset 113).



_________________





La Sunna prophétique est l’ensemble des dires, des actions et des décisions du Prophète et est considérée par les Musulmans, comme la deuxième partie du discours religieux en Islam. C’est la Sagesse dont Allah dota le Prophète quand Il lui a révélé le Coran. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et tâ enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense. » (Coran : 4/113). Ce que dit le Prophète, ce qu’il transmet aux hommes avec toute la sincérité d’un homme probe est la pure vérité, et Allah le démontre bien quand il dit (sens des Versets) : « Et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien dâutre qu'une révélation inspirée. » (Coran : 53/3-4)





La Sunna comprend, entre autres, les dires du Prophète qui sont de deux sortes :

- Le Hadith Qodsi (divin) :

Ce sont les Hadiths que le Prophète Mohammed rapporte directement au nom d’Allah. C’est en quelque sorte la parole d’Allah dite par le Prophète , comme ce Hadith qui dit : « Certainement Je suis comme Mon serviteur m'a présumé être, Je suis avec lui à chaque fois qu'il Me mentionne, s'il Me mentionne en lui-même, Je le mentionnerai en Moi-même, s'il Me mentionne en public, Je le mentionnerai devant un public meilleur encore, s'il sâpproche de Moi d'un empan, Je Me rapproche de lui d'une coudée, et s'il sâpproche de Moi d'une coudée, Je Me rapproche de lui d'une brasse, et s'il vient à Moi à petits pas, Je m'avancerai à toute vitesse. » (Boukhari et Mouslim)

Il ne s’agit pas là de Coran, car celui-ci - expression et contenu - émane d’Allah et est, de ce fait, inimitable.

- Le Hadith de tradition :

Il s’agit ici de paroles dites par le Prophète loin de toute inspiration divine directe. C’est le Prophète lui-même qui s’exprime sur les choses de la vie.

La Sunna a pour rôle d’expliciter ce qui a été dit brièvement dans le Coran. Elle explique en détails ses lois et ses préceptes. Il arrive des fois qu’elle décrète de nouvelles lois. Celles-ci sont alors le fruit d’une inspiration divine au plan du contenu et non point de l’expression, autrement dit l’idée est d’Allah , mais l’expression est de Mohammad. Ne font pas partie de la Sunna les mouvements innés du Prophète, comme sa façon de marcher par exemple ou ses avis proprement personnels comme les idées émises par lui sur la fécondation du palmier.

Les thèmes abordés par la Sunna sont nombreux. On y trouve de tout : des ordres et des interdictions, des directives et des conseils, des prières et des invocations, etc... Tous les dires du Prophète, ses actions et ses décisions sont des explicitations des préceptes islamiques dont la base est le Coran. Dans ce sens, on peut dire que la Sunna prophétique est le prolongement et le complément du Coran.



Le contenu de la Sunna comprend :

– Les paroles du Prophète salla Allah 3alayhi wasalam adressées au Seigneur où il implore Son aide afin qu’il puisse réussir à répandre le Bien autour de lui, éviter les turpitudes, se rapprocher des nécessiteux et les aimer. Le Prophète implore Allah, demande Son pardon, se rapproche de Lui par les prières et communie avec Lui en Le glorifiant.

– Les discours du Prophète salla Allah 3alayhi wasalam adressés aux croyants pour leur donner plus de détails sur les préceptes religieux mentionnés laconiquement dans le Coran, leur apprendre les cinq piliers de l’Islam, les renseigner sur la foi et ses différentes facettes, sur la charité et ses degrés et les guider vers le chemin de la piété et de la droiture. Mohammad salla Allah 3alayhi wasalam dit aux croyants : « Ce qui est licite est évident, ce qui est illicite l’est de même et, entre les deux il existe des choses suspectes susceptibles d’induire en erreur et qui sont inconnues de beaucoup de gens. Quiconque les évite aura défendu sa foi et sauvé sa dignité et quiconque s’y laisse prendre est pareil à un berger dont le troupeau paît dans un endroit interdit qui risque de lui être fatal. »

– Les directives prodiguées par le Prophète salla Allah 3alayhi wasalam à la Umma [communauté] afin qu’elle veille à son union et à sa fraternité.

Les croyants, dans leur union fraternelle, l’amour qui les lie et les liens d’affection qu’ils entretiennent entre eux, sont solidaires comme les organes qui constituent le corps humain. Si un organe est atteint par un quelconque dysfonctionnement, c’est tout le corps qui lui vient en aide pour le protéger et lui porter secours et remède. Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne doit ni l’opprimer, ni le trahir. L’entraide doit être de rigueur entre les Musulmans qui doivent éviter de se faire du mal les uns aux autres. L’équité pour tous doit être leur devise. Toutes les actions humaines doivent être régies et déclenchées par de bonnes intentions et chaque individu sera rétribué pour les actions qu’il aura accomplies, selon ses intentions, bonnes ou mauvaises.

– Les ordres et les recommandations du Prophète adressés aux Musulmans pour qu’ils propagent la paix à travers le monde. Selon ‘Abd Allah Ibn ‘Amr un homme a demandé au Prophète « Quel est le meilleur message de l’Islam ? » Le Prophète lui a répondu : « Venir en aide aux nécessiteux et saluer ceux qu’on connaît et ceux qu’on ne connaît ». Les Musulmans ont le devoir de répandre le Bien autour d’eux. Ils doivent être équitables dans leur jugement et éviter de trahir, de médire et de calomnier autrui.

Et Allah sait mieux.

Tiré du site islamweb.net

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:49

Que Satan ne vous inspire pas que vous êtes hypocrite ou pas sincère. Car il chercherait par ce biais à vous détourner de vos bonnes actions et vous écarter du bon chemin. Il ne faut pas que les profits que vous récoltez soient le motif qui vous pousse à mener des actes d'obéissance de sorte que la disparition de ces profits entraînerait de votre part l'abandon des actes cultuels. Poursuivez les sincèrement pour votre Maître. Restez reconnaissant pour les biens dont Il vous comble:

« Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai (Mes bienfaits) pour vous.» (Coran, 14:7)

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:48

 

 

Repost 0
Published by dikrislam - dans ISLAM
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:46
La subsistance


D'après Jabir (qu'Allah l'agrée), le Prophèt e (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Certes si le fils d'Adam fuyait sa subsistance comme il fuit la mort, sa subsistance le rattraperait comme la mort le rattrape».

(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°952)

Le sens du hadith est que la subsistance que Allah a écrit à ses créatures (l'argent, les biens les enfants...) est déterminée et va parvenir à la personne quoi qu'il en soit. Donc il convient de pratiquer les causes qui vont nous permettre d'acquérir la s
ubsistance que Allah nous a écrit (travail, mariage...) mais la personne doit être davantage préoccupée par les choses de l'au delà car sa part de cette vie d'ici bas lui parviendra même si il cherchait à la fuir.
Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:45

L'aumône éteint les péchés

D'après Mouadh Ibn Jabal (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L'aumône éteint les péchés comme l'eau éteint le feu ».

(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3973 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:45

Soignez vos malades avec l'aumône


D'après Abou Oumama Al Bahili (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Soignez vos malades avec l'aumône».

(Rapporté par Abou Cheikh et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Jami 3358)

Repost 0
Published by dikrislam - dans HADITHS
commenter cet article